Capteurs photoélectriques : tout un symbole dans l’automatisation

0
40
capteur photoelectrique

Les capteurs photoélectriques ont ardemment participé à développer l’automatisation dans l’industrie. Ces petites pièces électroniques sont présentes partout aujourd’hui, dans tous les ateliers de production et dans tous les domaines d’activités.

Des capteurs d’une grande fiabilité

C’est fini le temps où l’on devait changer chaque semaine la fibre optique du capteur électrique d’une machine automatisée. C’est fini les pannes à répétition suite à une détection incorrecte, car aujourd’hui les capteurs photoélectriques disposent d’une technologie qui a bien évolué. Fiabilité, précision, résistance, sont des qualificatifs que l’on peut effectivement mettre en avant pour ces pièces techniques indispensables dans l’automatisation. On peut voir ici à quel point les capteurs photoélectriques sont fiables, quelle technologie est proposée aujourd’hui pour améliorer la performance de n’importe quelle machine automatisée.

capteurs photoelectriques sensibles

Le détecteur photoélectrique présent partout

Lorsque l’on parle des capteurs photoélectriques on fait référence à des machines d’assemblage, mais n’oublions pas que ce sont des appareils qui peuvent détecter n’importe quel objet ou personne. Ils sont utilisés dans les entrepôts logistiques par exemple, pour signaler le passage des chariots élévateurs et faire ouvrir ou fermer des portes, des sas.

Chaque capteur électrique à des propriétés bien spécifiques et des réglages pointus. On peut effectivement choisir entre différente distance de commutation.

Soulignons la détection de n’importe quel objet, de toute taille, de toute forme, de toute couleur, même un objet transparent. La sensibilité est optimale, le remplacement d’un capteur peut être réalisé sans perte de temps, sans une intervention obligatoire des techniciens de maintenance, un opérateur machine peut l’effectuer sans aucunes difficultés techniques.

Terminons par indiquer que vos cellules photoélectriques ne sont plus sujettes à des défaillances provenant des ondes électromagnétiques, ce qui permet aux industriels d’optimiser leurs productivité.